Biographie : du journalisme aux contes

Après un DEA de Lettres Modernes,

Sophie Joignant se lance d’abord dans le journalisme puis enseigne le français. Elle se passionne depuis toujours pour les histoires : celles des gens, mais aussi celles qu’elle dévore dans les nouvelles et les romans.

 

Lorsqu’elle découvre l’art de conter, c’est le coup de foudre.

Elle travaille la voix et le mouvement avec le Centre Artistique du Roy Hart. Elle suit la formation du CMLO sur la Littérature orale et rencontre de nombreux conteurs. En 1997, elle devient conteuse professionnelle.

 Depuis, elle a créé de nombreux spectacles tissés pour certains de contes traditionnels ou de légendes, ou écrits dans un style très personnel à partir d’œuvres fondamentales telles l’Odyssée et le Cycle du Graal. Plusieurs de ses spectacles s’inspirent de la Bretagne, sa région d’origine dont elle reste profondément attachée. Mais elle aime également transporter son public dans d’autres époques, le Moyen-âge ou l’Antiquité par exemple, toujours aux frontières du Fantastique et du Merveilleux.

 

Elle se produit dans de nombreux festivals en France, en Suisse, en Belgique, en Grèce, à Cuba, au Canada … ainsi que dans des musées et des villes d’Art et d’Histoire.

Elle conte également dans les bibliothèques,  les écoles, les collèges et les lycées.

Elle participe à des émissions de radio et de télévision sur FR3, RTV Belgique, France Inter…

En 2001, elle crée avec l’association l’Arbre qui chante le Festival du Conte en Uzège  dont elle assure la direction artistique.

Elle mène son métier de conteuse et celui de formatrice avec la même passion.

Elle anime des formations à l’art de conter et des formations en Communication orale en France et à l’étranger, notamment pour des Instituts culturels français.

Elle intervient dans les écoles, les collèges et les lycées pour des ateliers du Dire et de l’Ecrire.

Son goût pour la littérature et pour les jeux d’écriture la conduit à proposer des ateliers d’écriture aux bibliothèques et aux associations (Titulaire du DU de formateurs en ateliers d’écriture de la Cité du livre – UFR Aix en Provence)

On a pu l’entendre conter dans différents lieux et festivals dédiés aux contes :

Festival OFF d’Avignon, Festival du Conte de Sherbrooke (Canada), au Festival Contarte de la Havane (Cuba), au Festival de Chiny (Belgique), au Festival du Conte de Rossinière (Suisse), au Théâtre Antique d’Arles, au Festival Jardin des Contes à Cannes, au Festival Passeurs d’histoires de Baden, au Festival Dis Moi à Dunkerque, au Festival Paroles de Conteurs de Vassivière, au Festival Conteurs dans la ville à Ajaccio, au Festival Contes et Rencontres en Lozère, au Festival du Conte en Uzège, au Festival du Conte de Limoux, au Festival les Vésubiales, à la Nuit du Conte de Fontvieille, à la Nuit du Conte à Istres, au Festival de Saint Gilles, au Festival Coquelicontes, au Festival de Théâtre de Tavel, au Théâtre de la Poudrière à Neuchâtel, au Festival du Conte d’Avène, au Festival du Conte des Foyers Ruraux de l’Ardèche, au Festival du Château de Portes, pour Lire en Fête, aux Nuits Contées d’Uzès, pour le Festival Contes en Balade (BDP du Gard), au Chat Noir à Genève (Suisse), à La Maison des concerts à Neuchâtel (Suisse), à Lausanne (Suisse), au Festival médiéval de Saillon (Suisse), à Meknes et Fès (Maroc), à Oslo et Trondheim (Norvège), à Ankara (Turquie), au Festival du Conte de Sumène, à la Nuit du Conte à Villeneuve les Maguelone, à la Nuit du Conte de Clans, aux Euromédiévales de Tournai (Belgique), au Musée d’Archéologie Nationale de St Germain en Laye, au Musée Ingres, au Musée de l’Arles Antique, au musée des Beaux Arts d’Agen, au Musée Archéologique de Dijon, à la Nuit du Conte de Thoiras, au Festival Contes en Chemin , au Festival de Pétricanti, au Festival Éclats de Nuit, au Pont du Gard, au Festival Veillées du Pays de L’ourcq, au Festival Palabres au pied de l’Esterel, au Festival Les Nuits de Marcolès, au Festival les voyageurs du conte, au Festival Alors Raconte, au Festival de la Céramique de St Quentin la Poterie, au Festival Nouvelles du Conte de Bourdeaux, au Festival Imagimomes, au Festival Celte en Gévaudan, au Festival Arelate, au Festival du conte des Alpes maritimes, aux Journées romaines de Nîmes, Aux Journées Renaissance de Villeneuve-Loubet … Ainsi que dans de nombreuses médiathèques et villes d’art et d’histoire.

Le Mystère des Alyscamps donné dans le Temple de Diane à Nîmes

Le Mystère des Alyscamps donné dans le Temple de Diane à Nîmes